🎙️

Podcast - TechLipstick

[ L'enfer est pavé de bonnes intentions ]

Au micro d'Aurélie Giard, j'ai parlé mixité dans la communauté No-Code France. et évoqué des pistes issues de mon étude de la communauté Notion francophone.

Le paradoxe c'est que + je lis, + j'essaie de creuser le sujet de la Diversité et de l'Inclusion, + je comprends que le sujet est complexe.

Quand on lutte contre les discriminations, la bonne volonté et la sincérité n'excluent pas les boulettes et les effets pervers.

Par exemple, on sait maintenant que les formations de sensibilisations aux biais cognitifs sont souvent inefficaces et même parfois contre-productives. Un petit choc quand je pense à celles que j'ai conçues et animées dans mon parcours.

Et puis on a toutes et tous plein d'angles morts qui limitent notre compréhension des problèmes. J'en ai fait l'expérience en commençant à suivre activement des personnes LGBTQIA+, handicapées, non-blanches sur les réseaux.

Les premiers mois, je me suis fait violence pour ne pas crier au scandale à chaque fois que les hétéros, les valides, les blancs y étaient critiqués. Maintenant, il ne me viendrait plus à l'idée de pousser une personne en fauteuil roulant ou d'attraper le bras d'une personne aveugle sans avoir questionné leur besoin et avoir leur autorisation.

En s'auto-déclarant bienveillant et en affirmant qu'on veut aider, on oublie souvent de se poser la question de ce que les personnes concernées vivent et quel est leur point de vue.

Avec Aurélie la discussion était orientée sur la mixité dans la communauté no-code, j'ai donc partagé les modestes avancées observées sur le Slack.

Par exemple, la création du canal non-mixte uniquement accessible aux femmes qui a rendu plus visible des pratiquantes qui s'étaient peu ou pas exprimées sur d'autres canaux.

Bref, on avance tout doucement parce que je me méfie des fausses bonnes idées mais je suis aussi excitée quand des explorations me font identifier des pistes à creuser.

Ce fut le cas lors de l'étude menée au sein de la communauté Notion en français. (oui, il faut que je prenne le temps de les retranscrire 😬)

En attendant, j'en évoque quelques apprentissages dans le podcast, par exemple :

  • Les conseils non sollicités sont hyper toxiques : "à ta place je ferais ça comme ça" quand on n'a rien demandé, c'est le meilleur moyen pour que l'autre se sente illégitime.
  • Les roles modeles sont importants mais à condition d'en avoir des divers et des accessibles pour correspondre à toutes les (non) ambitions. N'entendre parler que d'Ada Lovelace ou Sheryl Sandberg ne fera pas massivement naître de vocations.
  • Les représentations graphiques peuvent aussi aider et pas besoin de personnages stéréotypés avec des talons hauts ou du maquillage. Vous aviez remarqué que sur les illustrations de Notion la majorité des personnages peuvent être perçus comme des femmes ?

image
image
image
image